Votre navigateur n'est pas compatible java.
 
Web djerba.net.free.fr
Cliquez sur le menu pour explorer le site

Webcam Djerba - Hotel Magic Life - Penelope

 

 

 

géographie djerba Histoire djerba Architecture djerba Les Djerbiens habitations de djerba Hotels de djerba mariage de djerba mosquées de djerba Villes romaines jerba, Meninx les forts de djerba présentation djerba ajim djerba midoun djerba mellita djerba houmt souk djerba sedouikech djerba elmay, el may djerba el hara, ghriba djerba el kantara, el kantra djerba guellala djerba mahboubine djerba restaurants djerba traditions djerba costumes djerba mosquee djerba les ilots djerba la pêche à djerba agriculture djerba poterie djerba bijouterie djerba monument djerba plages djerba paysage djerba forum djerba info pratique djerba travail de la laine natterie et vannerie à Djerba djerba explore les fondouks triathlon de Djerba Balade en mer, Djerba hôpitaux et cliniaques à djerba les medecins à djerba les banques à djerba les architectes à djerba agences voyagess à djerba les agences de location de voiture à djerba les agences immobilières à djerba Association de Sauvegarde de l'île de Djerba (ASSIDJE) la plongée sous marine à djerba Randonnée équestre ou chamelière à djerba Le Kite Surf à djerba Les sports nautiques à djerba Le quad à djerba el malga djerba Savoir vivre Avant de partir La monnaie tunisienne Le transport à Djerba liens

Djerba est une île ( ile ) toute plate, un monde insulaire à part, qui n'a rien à voir avec le continent. Le premier touriste à l'île ( ile ) des " LOTOPHAGES " fut peut être Ulysse. Si la douceur du climat est légendaire, le sol y est rude, et l'eau rare. La végétation est assez dispersée, comme les maisons qui arrivent difficilement à former de vrais villages de peur de heurter l'équilibre de la nature. Houmt-Souk est la seule vraie ville de l'île ( ile ). Ce qui crée le charme exceptionnel de Djerba, c'est le silence de la campage, la douceur de l'architecture et ses mosquées que l'on trouve dispersées à l'intérieur de l'île ( ile ) (plus de 300 mosquées)dont la beauté réside dans leur simplicité.

Ulysse en aurait fait l'expérience : une fois à Djerba, impossible d'en repartir. Après avoir séjourné sur l'île ( ile ), le héros de l'Odyssée d'Homère aurait eu toutes les peines du monde à persuader ses coéquipiers de remonter à bord. Aujourd'hui encore, les voyageurs restent sous le charme envoûtant de cette oasis de sable posée sur une mer d'azur. Réputée pour l'habileté de ses artisans et le sens du commerce de ses marchands, l'île ( ile ) s'est aujourd'hui convertie au tourisme. Cependant, malgré le nombre croissant de visiteurs attirés par ses plages magnifiques et ses cubes de maisons blanches, Djerba reste l'île ( ile ) de toutes les douceurs.

“Ile des lotophages”, ”Île aux milles jardins”, ”Île enchantée” ou encore “Polynésie au coeur de la Méditerranée” , autant de superlatifs qui ne décrivent qu’une partie des atouts de Djerba. A deux heures de l’Europe, la mer est à 28°C, le soleil darde ses rayons 340 jours par an, le sable est blanc et doux, le poisson abondant, la brise de mer rappelle les alizés des Caraïbes.

L’ile est une oasis dans la mer turquoise, un million et demi de palmiers, des oliviers séculaires voire millénaires aux troncs noués, éclatés. Les parcelles de terre sont quadrillées par des murs de terre battue et des haies de figuiers de barbarie. Des moulins à huile d’olive installés ça et là repèrables à l’odeur acre des grignons broyés.

Les maisons typiques de Djerba “les menzels” (exploitations agricoles millénaires) ont des allures de petites forteresses dotées de murs sans fenêtres et de tourelles carrées dont les angles ne protègent que l’intimité des habitants des lieux, ou bien entourées par des murets en terre fixés avec des cactus ou des figuiers de Barbarie. Les toits à arcs et coupoles donnent une allure digne à ces demeures. Noter que les coupoles confèrent aux pièces qu’elles recouvrent une fraîcheur incomparable en empêchant les rayons du soleil de frapper de plein fouet et à plat les toits. Les insulaires sont des pêcheurs de poissons et d’éponges, leurs barques “les loudes” sont parmi les dernières à être grées avec la voile latine triangulaire.

Ulysse est sans doute l'un des personnages mythologiques les plus connus, et son passage par l'île ( ile ) "des mangeurs de Lotus (Lotos en Grec)" fut alors l'une des aventures les plus remarquables des ses voyages.

Située à l'extrême sud-est de la Tunisie, l'île ( ile ) de Djerba constitue sans contredit une destination méditerranéenne de choix pour ceux et celles qui veulent s'offrir «luxe, calme et volupté». Tel Ulysse et ses preux navigateurs dans l'Odyssée d'Ho­mère, vous aurez toute la peine du monde à quitter cette île ( ile ) aux humeurs caressantes qui tient son surnom de Djerba «la douce» en raison de son climat tempéré, même en hiver.

Djerba, la cité balnéaire, renferme des plages de sable fin et plus de 140 établissements hôteliers répartis sur ses côtes et aux environs d'Houmt Souk, sa jolie capitale administrative comptant près de 40 000 habitants. L'île ( ile ) déborde d'activités touristiques, notamment celles liées aux stations balnéaires, telles que la voile et la plongée, mais possède également un golf, des centres de remise en forme et un casino, sans parler du projet d'une nouvelle marina, l'ensemble étant responsable de 15 000 emplois directs et de 45 000 emplois indirects.

SURVOL GÉOGRAPHIQUE
L'île ( ile ) atteint une superficie qui dépasse sensiblement les 500 km 2 , et est occupée par une population de 130 000 âmes dont une grande majorité demeure berbérophone. Au gré de vos promenades dans l'île ( ile ), qui fait 25 km de longueur sur 22 km de largeur, et dont le réseau routier demeure assez important, vous serez à même de constater que ce sont les nombreux palmiers, oliviers, vignes, figuiers, orangers, citronniers, pommiers et abricotiers qui composent le décor de Djerba, au relief presque plat. Le point le plus élevé de l'île ( ile ) se trouve près du village de Guellala et atteint 54 m d'altitude!

Houmt Souk s'avère l'unique ville de Djerba, les autres localités (Midoun, Ceduikech, El May, etc.) étant davantage considérées comme des villages. Campé à environ 500 m de la mer, le centre-ville se révèle aussi coquet que singulier, avec ses rues débouchant sur de jolies places publiques où vous pourrez siroter paisiblement un thé à la menthe bien chaud. Les souks se trouvent au cour de la ville et regorgent de boutiques en tout genre. Le souk des Bijoutiers présente des ruelles couvertes où les artisans juifs-jerbiens confectionnent des bijoux filigranés comme le faisaient déjà leurs lointains ancêtres.

Au sud, le souk aux épices et le marché aux poissons demeurent authentiques et grouillants de vie, notamment en matinée, alors qu'a lieu la vente aux enchères des poissons. Tout près, certains Jerbiens viennent faire cuire leurs poissons chez Salem avant de les ramener à la maison, où ils les dégusteront en famille.

Au nord des souks, n'hésitez pas à aller observer de magnifiques fondouks , ces caravansérails construits afin d'accueillir les commerçants étrangers et leurs marchandises. Quelques-uns de ces fondouks ont été transformés en hôtels.

Houmt Souk renferme également de très élégantes mosquées et zaouïas à la blancheur immaculée. Le long de l'avenue Habib-Bourguiba, face au magasin d'artisanat de l'État (SOCOPA), se dresse la mosquée Jamaa Echeik , érigée au XIVe siècle. Installée au nord de la rue Mohamed-Ferjani, la mosquée des Turcs se distingue par son minaret rond ressemblant à une fusée. La mosquée des Étrangers (av. Abdelhamid-El-Kadhi), quant à elle, présente de coquettes coupoles blanches ainsi qu'un minaret carré de faible hauteur. Tout près, vous remarquerez la zaouïa Sidi Ibrahim El Jamni comportant une coupole aux tuiles vertes. À l'ouest de la zaouïa, le hammam Sidi Bra him s'avère le plus authentique bain turc de la ville .

Au nord de l'avenue Abdelhamid-El-Kadhi, ne manquez pas d'aller visiter l'intéressant Musée des Arts et Traditions populaires . Le musée est aménagé dans une jolie zaouïa érigée à la fin du XVIII e siècle et abritant le tombeau de Sidi Zitouni. Vous y verrez de belles collections de costumes (berbère, arabe, jerbien, etc.) ainsi que des tenues de jeunes mariés de divers villages de l'île ( ile ) (mariée d'Houmt Souk, mariés juifs d'Hara-Kebira). S'y illustre aussi un dessin de mains de jeune épouse enduites de Borj Ghazi Mustapha l'onguent noir dit «ouchi», posé par-dessus le henné la veille des noces. Le musée abrite également des instruments de musique, des bijoux, de l'orfèvrerie jerbienne (berbère et bédouine), des livres anciens et des poteries vernissées (bols et plats en usage lors de mariages ou fêtes).

Le port d'Houmt Souk abrite toujours un bon nombre de bateaux de pêche. La pêche à la gargoulette demeure fort populaire à Djerba, et vous remarquerez, çà et là, des amoncellements de vases en terre cuite servant à capturer les poulpes. Le port abrite un petit café, près duquel il n'est pas rare d'assister, par un bel après-midi d'avril, au déchargement de thons imposants.

Le tour de l'île ( ile )
Le tour complet de l'île ( ile ) de Djerba emprunte environ 100 km de route, dont 20 km de piste en bon état. Cette superbe boucle vous convie à une balade mémorable, en voiture, en scooter ou encore en mobylette.Vous traverserez des secteurs peu fréquentés et des villages paisibles, pour finalement aboutir aux deux plus belles plages de l'île ( ile ).

Probablement d'origine punique, le petit village de Mellita compte parmi les plus vieux villages de l'île ( ile ). Sa jolie Jemaa El Kébir (grande mosquée), blanche, carrée et dotée d'un petit minaret massif, remonte au X e siècle. De rite ibadite, elle comporte une cour-impluvium entourée de pièces servant à accueillir les étudiants.

La côte ouest de l'île ( ile ) est la région la plus sauvage de Djerba, et vous n'y rencontrerez que peu de gens ainsi que quelques rares villas çà et là. C'est l'endroit idéal pour faire un pique-nique, d'autant plus que la piste longe presque continuellement la mer (golfe de Gabès) et qu'on trouve plusieurs petites plages de sable fin. Du côté est de la piste, s'étend l'une des plus importantes palmeraies de Djerba.

Ajim constitue la pointe sud-ouest de l'île ( ile ) et le lieu d'embarquement sur le bac qui permet de rejoindre le continent à la hauteur d'El Jorf, situé à seulement 2,5 km. Dénommé autrefois Tipaza, Ajim se révèle aujourd'hui le principal port de l'île ( ile ) ainsi qu'un important centre de transformation des produits de la mer. Le village est aussi réputé pour la pêche aux éponges et pour ses pêcheries fixes (zriba), constituées de cloisons de palmes.

D'Ajim, empruntez la route qui mène à Guellala . Près du village, la route longe les eaux du golfe de Bou Grara, où il est fréquent d'observer des flamants. Depuis l'antiquité, Guellala est synonyme de poterie, et les artisans du village confectionnent toujours des jarres, des gargoulettes et des amphores selon une technique inchangée au cours des siècles. Vous n'aurez aucune difficulté à visiter des ateliers de poterie et à vous en procurer, la rue principale débordant de pièces en tous genres, dont des poteries très colorées.

Aghir marque le début des plages de l'île ( ile ) qui s'étirent sur plus d'une vingtaine de kilomètres. Après la plage d'Aghir commence la jolie plage de la Seguia , qui se montre généralement plus calme que la magnifique plage de Sidi Mahrès , sise au nord de l'île ( ile ). Cette dernière est la plage la plus réputée et la plus fréquentée de l'île ( ile ). Bien que des dizaines d'hôtels s'y alignent côte à côte, vous trouverez presque toujours un coin plus calme où passer des heures merveilleuses.

L'intérieur de l'île ( ile )
En poussant un peu plus au centre votre visite de Djerba, à 1,5 km du village d'Erriadh, aventurez-vous jusqu'au seuil de la synagogue de La Ghriba , dont l'édifice actuel, aux murs blanchis à la chaux, remonte à 1920. Elle demeure le symbole de l'arrivée des juifs de Palestine en terre jerbienne après la destruction du temple de Jérusalem, dirigée par Nabuchodonosor, en 586 avant l'ère «vul­gaire» ou chrétienne. On signale également que l'érection de la première synagogue remonterait plutôt au Ier siècle de notre ère, lors de la déportation des juifs de Palestine orchestrée par l'empereur romain Titus.

Chaque année, au mois de mai (correspondant au 33 e jour après la Pâque, entre le 14 e et le 18 e jour d'iyyar du calendrier lunaire juif), ce haut lieu du judaïsme en Tunisie reçoit en son enceinte une multitude de pèlerins venus de l'Afrique du Nord, d'Europe et d'Amérique du Nord.

Seconde ville de l'île ( ile ) après Houmt Souk, Midoun possède encore des allures de gros village, avec ses quelques rues parfois poussiéreuses et ses cafés situés près de la place centrale. Son marché hebdomadaire (le vendredi) demeure intéressant et énergique.

Tout près, sur la route de Taguermes, ne manquez pas d'aller visiter l'ancienne huilerie souterraine El Maacera , constituée d'un vieux pressoir rappelant le procédé antique employé pour extraire l'huile des olives. On évalue à environ 250 le nombre de ces pressoirs en activité au début du XX e siècle. La route qui relie Midoun et Houmt Souk (17 km) est l'une des plus jolies de l'île ( ile ). Les environs du village de Cedghiane se révèlent aussi fort agréables avec leurs hauts palmiers, leurs citronniers et leurs grenadiers.

Formalités d'entrée
Pour entrer en Tunisie, les voyageurs individuels français, suisses, belges, luxembourgeois, allemands, canadiens et américains doivent posséder un passeport valide, aucun visa n'étant exigé. La Tunisie leur accorde dès l'entrée un droit de séjour allant jusqu'à trois mois.

Décalage horaire
L'heure tunisienne est en retard d'une heure sur celle de la France. Il y a six heures de décalage horaire entre la Tunisie et le Québec en hiver et cinq en été.

Climat
Le climat demeure relativement doux et agréable dans tout le pays. En été, il peut faire très chaud à l'intérieur de la Tunisie et la température peut même devenir insupportable dans les régions désertiques (au-delà de 40 ° C). Le printemps et l'automne s'avèrent des saisons clémentes pour découvrir l'ensemble des régions. En hiver, les stations balnéaires tunisiennes (notamment celles de Djerba) profitent d'un climat plus confortable, voire plus chaud, que celui de la Côte d'Azur. djerba, ile de djerba, histoire de djerba, forum djerba, ile des lotophages, ulysse

djerba et les ville de l'ile depuis l'antiquité à nos jour, guide de voyage de djerba,lîle ( ile ) des lotophages, artisanat de djerba, hotels de djerba, guide de djerba, ile de djerba, ile de djerba, jerba, meninx djerba, houmt souk djerba, midoun djerba, ajim djerba, guellala djerba, mellita djerba, el may djerba, mahboubine djerba, el kantara,


cedghiane djerba, erriadh djerba, riadh djerba, el hara, el ghriba, el ghriba, hara kbira, hara sghira, ile de djerba, ile des lotophages, sud tunisien, tunisie djerba, météo djerba, meteo djerba, hotel djerba, sejour djerba, voyage djerba, photo de djerba, climat djerba, temperature djerba, taguermess,taguermes, borj djillidj, borj jilij, borj kstil,borj kastil, borj el akrab, borj marsa ajim, borj el wassat, borj ksar massoud, borj aghir, menzel, houch, les voyages d'ulysse
houmt souk : mosquée des turcs jemaâ et-trouk , mosquée des étrangers jemaâ el ghorba, zaouia de sidi brahim el jemni, bordj el kebir ou appellé borj ghazi mustapha, midoun : sidi-maharès , zitounet el adham , mosquée fadlhoun, mosquee fadloun ajim : el jorf, bac d'ajim, pêche des poulpes , détroit d'ajim , la pêche aux éponges

guellala : capitale de la poterie, iqellalen , village berbère , le musée de guellala , moulin à blé el may : mosque de oum el turkia erriadh: el hara, el-ghriba, el ghriba, hara kbira, hara sghira, la mosquée de ben yallaa , cedghiane : ksar ben ayed, hamida ben ayed sedouikech : jamaa el-bardaoui mellita : jamaa el kebir, L'aéroport de djerba melita el Kantara : la chaussée romaine ,le phare d'el kantara mahboubine:mosquée el katib

 

voyage Djerba :

Djerba, djerba la douce, jerba, hotel Djerba, sejour Djerba, voyage Djerba, sejours Djerba, hotels Djerba, voyages Djerba, vacances à Djerba, visite de Djerba, sortie djerba, tout savoir sur Djerba, histoire djerba, partir à Djerba, cet ete à Djerba, climat à djerba, la vie à djerba, la saison à Djerba, comment partir à Djerba, que faire à Djerba , ou aller à djerba, menzel djerba, temperature djerba, decouvrir djerba, habitants de djerba, plages djerba, archéologie djerba, sites romains djerba, architecture traditinnelle djerba, houch djerba, menzel djerba, synagogue antique de Griba, les marchés de jerba, les souks de djerba, la poterie artisanale de guellala, les plages de djerba, les vergers de djerba, les restaurants de djerba, l'île ( ile ) au flamant rose, palmier djerba, olivier djerba

 

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 


statistiques